Votre compte Facebook ne comporte pas d'adresse email,
merci de bien vouloir en saisir une pour valider votre inscription.


Caisse de grève des coursiers en lutte chez Deliveroo

~ Organisé par : Raphaël D'élia ~
Ce pot a été cloturé
Objectif : 4 000 €
44 participants
1 375,50 € récoltés

[FR] [NL] [EN]

 

Caisse de grève des coursiers en lutte chez Deliveroo

 

Cela fait maintenant deux soirs que les coursiers de Deliveroo se sont mis en grève pour faire respecter leurs droits. La multinationale essaie de détériorer leurs conditions de travail pour agrandir leur chiffre d'affaires. La grève à l’heure de l’ubérisation est difficile, chaque jour est un manque à gagner pour des coursiers déjà très précaires. C’est pourquoi nous voulons les soutenir en organisant une caisse de grève qui va donner la capacité à ceux qui luttent de tenir jusqu’à l’obtention de leurs revendications.

 

Il ne faut jamais oublier qu’ils ne combattent pas uniquement pour leurs propres conditions de travail mais pour celles de l’ensemble des travailleuses et travailleurs. En effet, ces entreprises essaient de réinstaurer le tâcheronnage (le paiement à la pièce), pratique qui avait disparue depuis la fin du XIXème siècle !

 

Pour rappel voici leurs revendications :

 

- Les coursiers devraient être salariés de Deliveroo ;

- Dans l’immédiat, les coursiers doivent pouvoir choisir d’être salariés par SMART ou indépendant ;

- Ils doivent bénéficier d’un revenu horaire minimum ;

- Ils doivent être traités de manière égalitaire et sans discrimination ;

- Il faut qu’un comité de concertation entre les coursiers et Deliveroo soit mis en place.

 

 

L’une des premières conquêtes sociales fut justement le droit fondamental à un contrat de travail qui apporte une protection travailleurs. Deliveroo leur refuse aujourd’hui ce simple droit en essayant de leur imposer un statut d’indépendant. Nous ne pouvons pas rester passif.

 

Montrons nous solidaires avec ceux qui luttent et mettons fin aux pratiques de Delivoyous.

 

Ton soutien financier est crucial !

 

Stakingskas voor de strijdende koeriers bij Deliveroo

 



Twee avonden hebben de koeriers van Deliveroo intussen gestaakt om hun rechten op te eisen. Ze vragen om waardige arbeidsomstandigheiden, die de mutinational afbreekt om zijn omzet te vergroten.

 

Staken in tijden van Uberisatie is moeiijk. Elke dag gestaakt is een dag minder verdiend en de huur staakt niet mee. Degenen die volhouden tot Deliveroo aan hun eisen voldoet, willen we financieel steunen met een stakingskas.

 

Belangrijk om te weten is dat ze niet enkel voor hun eigen werkomstandigheiden strijden, maar voor die van alle werknemers. Al diegenen wiens sociale rechten worden uitgehold door de bedrijven uit de « nieuwe economie » die de vergoeding per opdracht weer invoeren, wat niet meer gangbaar is sinds de negentiende eeuw.

 

Ter herinnering de eisen van de stakers:

 

  • De koeriers moeten werknemers worden van Deliveroo en dus een salaris uitbetaald krijgen,

  • het zelfstandigenstatuut mag geen verplichting zijn, maar een optie,

  • ze moeten een minimumuurloon krijgen,

  • koeriers mogen geen arbitraire straffen meer krijgen en ontslagen worden zonder verklaring,

  • overleg tussen de koeriers en Deliveroo moet gebeuren in een overlegcomité.


Een van de belangrijkste sociale verworvenheden is het fundamenteel recht op een arbeidscontract dat de werknemer beschermt. Deliveroo ontneemt hun dat recht en probeert hun het zelfstandigenstatuut op te leggen. We kunnen niet passief blijven toekijken.

Laten we solidair zijn met de strijdende koeriers en een einde maken aan de praktijken van Deliveroo.

Uw financiële steun is cruciaal !

 

 

Strike fund for Deliveroo couriers

 

 

Deliveroo couriers have gone on strike on two separate nights to demand the respect of their rights. The multinational is trying to deteriorate their working conditions in order to generate more and more profit. A strike in this uberized era isn’t easy, each day on strike represents a loss of income for couriers who are already precarious. That is why we would like to support them by organizing a strike fund that will give the couriers the possibility to continue fighting until their demands are met.

 

We should never forget that they are not only fighting for their own working conditions, but for those of all workers. Indeed, these companies are trying to reinstate piecework (a form of employment in which workers are paid a fixed rate for each unit of work completed), a practice that had disappeared at the end of the 19th century!

 

As a reminder, here are their demands:

 

-The couriers must be employed by Deliveroo;

-In the immediate future, the couriers must be able to choose between being employed by SMART and being self-employed;

-They must be paid the minimum hourly wage;

-They must be treated equally and without discrimination;

-A consultative committee between the couriers and Deliveroo must be put in place.

 

One of the first social victories was precisely the fundamental right to an employment contract that protects the workers. Today, Deliveroo is refusing this basic right by trying to impose a self-employed status.

 

Let’s show our solidarity with those who are struggling and put an end to Slaveroo’s practices.

 

Your financial support is crucial !

 

 

 


La carte de soutien

Votre soutien passe aussi par les mots.

Objectif : 4 000 €
44 participants
1 375,50 € récoltés
Liste des participants
{{invite.firstName}} {{invite.lastName}}
{{invite.email}}
Anonyme
A participé
{{invite.contribution| format}} €
Liste des invités
{{invite.firstName}} {{invite.lastName}}
{{invite.email}}
Adresse e-mail incorrecte
Anonyme
A participé
{{invite.contribution| format}} €
Relancer Remercier

Tout sélectionner

  • {{contact.email}}

Aucun contact trouvé pour " {{searchText}} ".
Aucun contact sélectionné 1 contact sélectionné ! {{selectedContacts.length}} contacts sélectionnés !
Suivant
VOTRE MESSAGE
1 contact prêt à être relancé 1 contact prêt à être remercié
{{selectedContacts.length}} contacts prêts à être relancés {{selectedContacts.length}} contacts prêts à être remerciés
Seulement 1500 caractères sont autoriés.
Message envoyé avec succès ! Terminer
Echec de l'envoi du message.
Nous vous invitons à réessayer.

Mot de passe oublié

Veuillez entrer votre adresse email, un email vous sera envoyé. Vous pourrez alors réinitialiser votre mot de passe

error validar

Inscription

Minimum 2 caractères
Vous avez dépassé le nombre de caractères autorisés Vous avez dépassé le nombre de caractères autorisés
Minimum 2 caractères
Vous avez dépassé le nombre de caractères autorisés Vous avez dépassé le nombre de caractères autorisés
Veuillez saisir un email valide Vous avez déjà un compte avec cette adresse, connectez vous en cliquant ici
Minimum 8 caractères Votre mot de passe doit satisfaire au moins trois des critères suivants : une minuscule / une majuscule / un chiffre / un caractère spécial. Votre mot de passe doit satisfaire au moins trois des critères suivants : une minuscule / une majuscule / un chiffre / un caractère spécial.
Les deux mots de passe ne sont pas identiques !
Retour



La société Lakooz traite vos données afin de vous permettre de créer votre « pot commun ». Les données portant une * sont obligatoires. Conformément à la loi dite « Informatique et libertés », vous disposez d'un droit d'accès, rectification, opposition pour motif légitime ou encore de définir des directives relatives au sort de vos données post-mortem, en adressant un email à vos-donnees@lepotcommun.fr