alertLe compte de l’organisateur est actuellement bloqué par notre partenaire bancaire. Vous ne pouvez pas participer à cette cagnotte pour le moment. Nous vous invitons à contacter l’organisateur.

KORAFOLAND l'album d'Hervé Lapalud & Dramane Dembele

Organisé par
HL & DD
Description

Bientôt dans votre boîte aux lettres (en France Métropolitaine)

un album          20 €

deux albums    40€

trois albums     50€

six albums     100 €

dix albums     150€


MERCI    POUR    VOTRE     SOUTIEN

(Pour d'autres quantités ou pour les envois à l'étranger, me contacter rv@hervelapalud.com)


VOILÀ…

C’était il y a trois ans, jour pour jour comme on dit.

Je devais souffler une cinquantaine de bougies.

Et pour l’occasion, je m’étais invité chez mon camarade Stéphane Piot.

Dans le joli château des Studios de l’Hacienda.

J’y avais convié six poignées d’humains chers à mon cœur.

Dont un facteur de koras breton rencontré à Ouagadougou.

Et puis une de ses koras justement.

Et les chansons qu’elle et moi avions composées,

que nous avions lentement tricotées au fil des années.

Je voulais m’offrir cette première, cette avant-première, ce moment précieux.

Je ne savais pas encore quoi faire de ces chansons.

Mais il faut bien commencer quelque part.

Il faut leur faire prendre l’air.

Et voir le sens du vent…


J’ai chanté, j’ai offert, j’ai recueilli ma moisson de sourires, et de pleurs.

Maureen était là avec sa caméra pour garder une trace...


J’avais envie pour cette aventure d’un compagnon d’équipage.

D’un joueur de kora, tiens, pourquoi pas ?

La semaine suivante, je me rends au Burkina.

Enfin pas tout à fait, je me rends au Festival « Only French » à Paris

et à sa soirée « spécial Burkina ».

J’y rencontre Dramane Dembele, et sa flûte ensorcelée.

Je lui montre ma nouvelle kora de Gweltas, dont il possède aussi un instrument.

« Il faudrait qu’on joue ensemble un jour ? »
Oui… on échange nos 06…


Je l’appelle. Il répond. On se voit. On joue. On essaye…

Des amis nous ouvrent leur salon, leur jardin.

On voit briller leurs yeux.

On retourne chez Stéphane, au « château ».

Il sort ses micros. Il a les yeux qui brillent.

Les nuits sont courtes.

Au petit matin, je vais marcher un peu dans la forêt.

Je fredonne, j’écris quelques lignes.


François a permis tout ça.

Il a fait les chèques, les papiers, les bons petits plats …

Nous, on sait pas. On lit même pas la musique.

Violaine a dessiné, colorié. C’est beau…

Le disque va exister.

KORAFOLAND, il s’appelle.

On a trouvé le nom avec Dramane dans le jardin de l’ami Buffaud.


VOILÀ …


Autre
Carte de voeux
Soyez le premier à laisser un messagewritting

Signaler ce pot

486,00 €

récoltés
Liste des participants (18)
Loading...