Votre compte Facebook ne comporte pas d'adresse email,
merci de bien vouloir en saisir une pour valider votre inscription.


Une Vie Décente pour mes Parents Retraités

~ Organisé par : Leur Fille ~
Participation suggérée par l'organisateur : 10 €
Objectif : 11 000 €
38 participants
J + 695
1 354 € récoltés
Participer

Bonjour à tous,


 


Je viens ici pour vous parler de parents aimants qui payent aujourd'hui le prix du bonheur de leurs enfants.


 


  La vie n'a pas été tendre avec eux, ils ont pourtant toujours gardé l'espoir et le sourire. Ce sont des personnes extraordinaires et d'une gentillesse hors du commun. Après avoir perdu un enfant, ma mère a arrêté de travailler et a voulu rester aux côtés de ma soeur et moi-même pour nous élever. Il n'y avait donc que le SMIC de mon père pour subvenir aux besoins de la famille.


 


  Connaissant leur situation financière difficile, les banquiers ont joué avec leurs sentiments et leurs peurs pour leur faire souscrire des crédits à des taux exorbitants. Les banquiers leurs ont dit que grâce à leurs crédits, leurs enfants ne sentiraient pas le poids de la pauvreté, ni les différences et discriminations à l'école. Mes parents ne voulaient que le meilleur pour nous.


Je ne comprenais pas la situation, j'ai vécu une enfance heureuse, épanouie et pleine d'amour. Mes parents n'ont jamais profité de cet argent. Je ne les ai jamais vu se faire plaisir en s'achetant des vêtements ou quoi que ce soit pour eux. Toutes les dépenses ont été destinées aux enfants. Je peux dire aujourd'hui que ce qu'ils ont fait pour nous était un sacrifice car mon bonheur avait un prix.


 


  Aujourd'hui à la retraite, mon père s'attendait à avoir un peu de répit après avoir travaillé durement tout le long de sa vie dans une usine.


Or arrivé à la retraite, il a dû repartir à la recherche d'un travail car sa pension dérisoire ne suffisait pas à payer les dettes accumulées. Il ne voyait pas le bout du tunnel. J'ai vu peu à peu mon père, pourtant si souriant d'ordinaire, sombrer dans la dépression et les angoisses. C'est là que les problèmes ont réellement commencé. Des médicaments lui ont été prescrits par un psychiatre incompétent pour calmer ses angoisses. Mais en réalité, les doses étaient beaucoup trop importantes et les médicaments n'étaient pas du tout adaptés à son cas. Au lieu de calmer seulement ses angoisses, ils ont annihilé toutes ces pensées et l'ont transformé en légume. Il a ensuite été laissé aux seuls soins de ma mère inquiète, sans aucun suivi du psychiatre. Malgré tous les efforts de ma mère, elle ne connaissait pas les effets de ces médicaments qui ont rapidement rendu mon père amorphe, d'abord incapable de faire son sport quotidien puis de marcher, de parler et même ensuite de boire. Inutile de préciser qu'on ne peut vivre et encore moins travailler dans cet état.


Ces médicaments l'ont détruit et même après l'arrêt du traitement, il garde les séquelles de cet épisode douloureux : perte de toute sa masse musculaire, de la concentration et bien sûr de la confiance en soi.


 


  J'étais tiraillée entre mes études et l'envie d'aider financièrement ma famille.


Avec leur pension de retraite, les dettes ne peuvent pas être remboursées, le loyer est payé de justesse et les privations augmentent. Ma mère a donc étudié toutes les solutions pour redresser la situation, la seule s'offrant à nous étant le dossier de surendettement.


Mais il a pourtant été refusé pour une histoire d'héritage que nous n'avons jamais touché. Nous ne pouvions et ne voulions pas compter sur l'héritage de mon grand-père après sa mort. Mes oncles et ma mère ont décidé de s'unir pour laisser l'argent de mon grand-père à ma grand-mère atteinte d'Alzheimer pour financer ses soins.


 


  Mais les banquiers toujours sans états d'âme ont laissé comme seule solution à ma mère de reprendre l'argent qui sert aux soins de ma grand-mère pour rembourser les dettes.Ou bien tout simplement de déloger ma grand-mère de son appartement pour le vendre. Sidérée, bouleversée, ma mère restant fidèle à ses valeurs humaines a évidemment refusé catégoriquement cette horrible proposition.


 


  Au final, mes parents ont toujours suivi leur coeur et le bonheur des autres est leur seul motivation mais notre société ne récompense pas les valeurs humaines et ne se base que sur le profit même au détriment des personnes les plus démunies.


 


  Nous savons que la santé, l'amour et le bonheur n'ont aucune valeur financière et ceux pour qui ils ont de l'importance en payent malheureusement le prix. Je souhaiterais aujourd'hui qu'une justice morale soit faite et que mes parents qui m'ont tant apporté ne soient pas écrasés par tant de difficultés.


Tout ce qu'il leur manque aujourd'hui pour remonter la pente c'est un petit coup de pouce du destin qui ne les a pas gâtés. Plus de carte de crédit ni de chéquier, les banques ne veulent même pas étaler leur dette sur la durée et les agios continuent de les faire plonger.


 


Leur situation s'aggrave de jour en jour, c'est aujourd'hui qu'ils ont besoin de nous. Vous pouvez être ce coup de pouce, avec un petit rien nous pouvons leur redonner le sourire qu'ils ont tant apporté autour d'eux.


 


Si miraculeusement les dons dépassent la dette de mes parents s'élevant à 11 000 euros, chaque euro en trop sera reversé à l'association France Alzheimer ( pour améliorer le quotidien des personnes atteintes).


 


- Chaque euro compte -


 


 


Merci sincèrement pour eux.


 


 Isabelle, leur fille qui les aime.


La carte de soutien

Votre soutien passe aussi par les mots.

Il y a déjà  2 encouragements déposés
Objectif : 11 000 €
38 participants
J + 695
1 354 € récoltés
Participer
Liste des participants
{{invite.firstName}} {{invite.lastName}}
{{invite.email}}
Anonyme
A participé
{{invite.contribution| format}} €
Liste des invités
{{invite.firstName}} {{invite.lastName}}
{{invite.email}}
Adresse e-mail incorrecte
Anonyme
A participé
{{invite.contribution| format}} €
X
error validar

Inscription

Minimum 2 caractères
Vous avez dépassé le nombre de caractères autorisés Vous avez dépassé le nombre de caractères autorisés
Minimum 2 caractères
Vous avez dépassé le nombre de caractères autorisés Vous avez dépassé le nombre de caractères autorisés
Veuillez saisir un email valide Vous avez déjà un compte avec cette adresse, connectez vous en cliquant ici
Minimum 8 caractères Votre mot de passe doit satisfaire au moins trois des critères suivants : une minuscule / une majuscule / un chiffre / un caractère spécial. Votre mot de passe doit satisfaire au moins trois des critères suivants : une minuscule / une majuscule / un chiffre / un caractère spécial.
Les deux mots de passe ne sont pas identiques !
Retour



La société Lakooz traite vos données afin de vous permettre de créer votre « pot commun ». Les données portant une * sont obligatoires. Conformément à la loi dite « Informatique et libertés », vous disposez d'un droit d'accès, rectification, opposition pour motif légitime ou encore de définir des directives relatives au sort de vos données post-mortem, en adressant un email à vos-donnees@lepotcommun.fr