Votre compte Facebook ne comporte pas d'adresse email,
merci de bien vouloir en saisir une pour valider votre inscription.


CAGNOTTE DE SOUTIEN AU DR BRY

~ Organisé par : bry.philippe@orange.fr ~
Objectif : 13 000 €
179 participants
12 883 € récoltés
Participer

CLIQUEZ ICI POUR LA PETITION DE SOUTIEN


 


CLIQUEZ ICI POUR LA MOBILISATION DE SOUTIEN


 


MAIL DE SOUTIEN (Pas d’informations relevant du secret médical) :


soutien.p.bry@outlook.fr ou bry.philippe@orange.fr


 


Le Dr Phlippe BRY est convoqué devant le Conseil de l'Ordre car il a été suspecté de ne pas avoir réellement effectué les vaccinations qu'il a inscrites dans le carnet de son jeune patient ; cet enfant a en effet été soigné pour un tétanos à l'hôpital de Tours pendant l'été 2015.


De nombreux éléments nous laissent à penser que cette procédure est plus de l'ordre de l'acharnement vis à vis d'un pédiatre largement apprécié de ses patients, qui exerce depuis 27 ans la pédiatrie, dont 22 ans en libéral sans avoir commis aucune erreur diagnostique ni prescription à l'origine d'un quelconque préjudice pour ses patients. De fait, aucun patient ne porte plainte, et au contraire plus de 200 témoignages attestent de ses qualités professionnelles.


 


Le Conseil de l'Ordre des Médecins doute de la véracité du certificat de vaccination établies par le Dr BRY, et tente d'accréditer l'hypothèse que le jeune patient aurait été victime du tétanos en raison de l'absence de vaccination. Or il apparaîtra à tous, que l'absence présumée d'une vaccination n'est jamais la cause de la maladie : on attrape pas la grippe en hiver parce que l'on ne s'est pas fait vacciné à l'automne. Inversement, ce n'est pas la vaccination faite à l'automne qui vous évitera de faire la grippe en hiver.


 


Or cet enfant avait bien été vacciné à plusieurs reprises en 2008 et 2009 conformément aux lois d'obligations vaccinales, comme en attestent les numéros de lots correspondants à des vaccins sur le marché à ces périodes, et de plus, il a reçu deux nouvelles doses de vaccins antitétaniques au cours de l'été 2015 durant son hospitalisation. Cependant, il n'a toujours pas d'anticorps antitétaniques à ce jour.


Prétendre donc que cet enfant a eu un tétanos car son médecin aurait fait un faux est calomnieux, d'autant plus que l'on sait que l'efficacité du vaccin antitétanique est sujet à des interrogations, puisque concernant une maladie non immunisante ; un vaccin peut-il protéger contre une maladie qui naturellement ne protège pas ?


De plus, le mode de transmission de la maladie et le mode d'action de la toxine tétanique dans l'organisme démontre qu'il est impossible qu'un taux d'anticorps dans le sang suite à la vaccination, puisse avoir une quelconque influence sur l'évolution de la maladie qui se propage par le système nerveux.


 


La raison pour laquelle cet enfant aurait donc fait un tétanos est sans doute plus à rechercher dans la façon dont la plaie a été traitée courant juin en milieu hospitalier, plutôt que dans une prétendue absence de vaccination qu'on ne peut pas démontrer.


Vacciné ou non, on peut en effet contracter le tétanos, et cette maladie ne sera jamais éradiquée, vu le mode de propagation. Il existe de nombreux cas qui démontrent à l'évidence qu'on peut avoir le tétanos en étant vacciné, comme des cas démontrant qu'on peut fort bien être vacciné et ne pas avoir le moindre taux d'anticorps correspondants, tout comme le fait qu'on peut avoir contracté la maladie, en avoir réchappé ( comme cet enfant ) et ne toujours pas présenter le moindre taux d'anticorps antitétaniques. (encore une fois comme ce cas nous le démonte une fois de plus si cela s'avérait nécessaire )


 


De plus, tous les gens non vaccinés ne contractent pas non plus le tétanos, et cette maladie n'est ni contagieuse d'homme à homme, ni épidémique ; par conséquent, la meilleure prévention reste l’asepsie stricte des plaies possiblement contaminées.


Le Dr BRY se défendra donc le 16 décembre prochain devant le Conseil Régional de l'Ordre des Médecins d'Orléans. Du fait de sa suspension prononcée provisoirement pour 5 mois par l'ARS le 9 octobre, il ne peut plus travailler depuis cette date, et doit faire face à des dépenses importantes , notamment les honoraires d'avocat pour assurer sa défense. C'est la raison pour laquelle nous appelons à votre solidarité pour le soutenir, afin de l'aider à parer au plus urgent dans l'immédiat, par cette cagnotte.
 


La carte de voeux

Parce que l'attention passe aussi par les mots, laissez un message sur cette carte. Vous pourrez également la télécharger.

Il y a déjà  45 messages
Objectif : 13 000 €
179 participants
12 883 € récoltés
Participer
Liste des participants
{{invite.firstName}} {{invite.lastName}}
{{invite.email}}
Anonyme
A participé
{{invite.contribution| format}} €
Liste des invités
{{invite.firstName}} {{invite.lastName}}
{{invite.email}}
Adresse e-mail incorrecte
Anonyme
A participé
{{invite.contribution| format}} €
X
error validar

Inscription

Minimum 2 caractères
Vous avez dépassé le nombre de caractères autorisés Vous avez dépassé le nombre de caractères autorisés
Minimum 2 caractères
Vous avez dépassé le nombre de caractères autorisés Vous avez dépassé le nombre de caractères autorisés
Veuillez saisir un email valide Vous avez déjà un compte avec cette adresse, connectez vous en cliquant ici
Minimum 8 caractères Votre mot de passe doit satisfaire au moins trois des critères suivants : une minuscule / une majuscule / un chiffre / un caractère spécial. Votre mot de passe doit satisfaire au moins trois des critères suivants : une minuscule / une majuscule / un chiffre / un caractère spécial.
Les deux mots de passe ne sont pas identiques !
Retour



La société Lakooz traite vos données afin de vous permettre de créer votre « pot commun ». Les données portant une * sont obligatoires. Conformément à la loi dite « Informatique et libertés », vous disposez d'un droit d'accès, rectification, opposition pour motif légitime ou encore de définir des directives relatives au sort de vos données post-mortem, en adressant un email à vos-donnees@lepotcommun.fr